la-france-voit-jaune

la-france-voit-jaune

La Cinquième est morte ! Vive autre chose !

La Constitution gaullienne et sa ''5ème''

sont obsolètes, anachroniques

 

 

Elle a fait de la Nation, depuis 1958, une dictature déguisée dont un corps électoral manipulé renouvelle épisodiquement le tyran et ses sbires, députés godillots et sénateurs inutiles - fausse caste nobiliaire coûteuse et qui entrave l'efficacité du Parlement. Pour qui était-on, de fait, obligé de voter ?

 

- Pour les "grands" partis, largement financés par les particuliers nantis, officines occultes, et subventions de l'Etat (au frais du contribuable), dont les têtes, régulièrement changées, se cooptaient en faisant croire à un choix "démocratique" au sein de congrès ou consultations faussées par le jeu des médias et des groupes de pression internes.

 

- Pour les candidats à la présidentielle les plus "en vue"... des médias et (ou) de ces mêmes partis qui se partagent le gâteau républicain depuis des lustres, profitant d'alternances de pacotille, entretenant le peuple de la France profonde dans une douce illusion de "démocratie"...

 

La "représentativité" nationale est un leurre et l'a toujours été - depuis 1789 et quel que fut le régime en place (alternances monarchie-empire-république).

 

De ce vieux système pervers et liberticide, le peuple ne veut plus.

 

 

Le Président de la constitution "de 58" 

a PLUS de pouvoir

qu'en avait Louis le XIVème!

 

 

 

C'est un fait saillant que l'on apprenait à la fac' dès les premiers cours de droit constitutionnel (pour ma part, c'était en 1967)!

 

Inventer une autre forme de gouvernance, penser autrement qu'en vieux précepte de "république" ou de "monarchie"... Tout est à imaginer ! Des solutions provisoires et intermédiaires peuvent être avantageusement mises en place dans l'intérêt de la Nation et du peuple:

 

Un Roy ? Pourquoi pas ?

 

 

La "5ème" république est, de fait, une monarchie absolue. Ce qui est extrêmement dangereux, c'est que l'individu le plus incompétent, le plus pervers, le plus carriériste, le plus mégalo peut, grâce au soutien de la finance et des officines occultes "de pouvoir" (qui le manipuleront) et à la propagande des médias - quasiment TOUS propriétés de la haute finance -, accéder à l'Elysée, élu par un corps électoral acculé à des choix obligés et par défaut.

 

 

Alors, un Roy ?

 

 

Parce qu'une figure légale, légitimée par une hérédité traditionnelle et culturelle, pourrait très bien "incarner" la Nation, la représentant dignement devant le peuple et devant la "communauté internationale" (qui n'a de "communauté" que le nom). Garant de l'intégrité nationale, de l'identité nationale, de sa culture, de ses traditions, non asservi à des puissances d'argent ou idéologiques pernicieuses, non contraint par le souci d'être "réélu" à la fin d'un "mandat", non porté au pouvoir par des multinationales, banquiers, théoriciens intolérants et tyranniques, un Roy (j'utilise volontairement la vieille orthographe) peut avantageusement être substitué à un "chef d'Etat" élu partisan et carriériste...

 

Mais surtout pas en lieu et place du Président de la ''5ème'' car alors il s'agirait d'une "monarchie absolue" pire que celle du Roy Soleil !

 

Les navettes parlementaires, la pseudo représentativité avec une pseudo proportionnelle, des domaines législatifs préservés et d'autres accessibles au ''bon peuple'' (gueux?)..., tout cela est du "macronisme absolu", même avec une dose (des miettes) de droit de décision octroyée au peuple.

 

Tout cela, "on" n'en veut plus !

 

Redistribuer les rôles et les pouvoirs avec primauté absolue à la volonté du peuple, en consolidant une "représentation" nationale ni vendue ni achetée, en installant une députation intégralement proportionnelle aux opinions exprimées et incarnée par des gens du peuple et NON des politiciens professionnels, pourrait assurer la pérennité d'une gouvernance "par" le peuple et "pour" le peuple.

 

 

Je ne propose pas, je pose la question.

 

 

 

 

 

 

HAUT DE PAGE DECLARATION.JPEG

 

Illustration : la tentative échouée d'une "monarchie républicaine"...

 


14/01/2019
0 Poster un commentaire

Le Grand Débat ? Un dîner de cons ?


"LE GRAND DÉBAT"

 

...Un sacré "amuse-gueules" pour tenter de calmer la faim du peuple!

 

 

Cette démarche hypocrite, technocratique, hors les clous, ridicule et par essence inutile, est fallacieuse, exactement à l'image des "politiques" et énarques qui sont causes de la chienlit endémique, cette salutaire soupe populaire qui se mijotait depuis 40 ans: de la m... dans un gant de velours (tricolore par usurpation)!

 

Quand la "représentation nationale" ne représente plus qu'elle-même (c'est-à dire le non-peuple), qui plus est élue à l'origine "par défaut" avec force abstentions, on la vire!

 

Le chef de l’État a le devoir constitutionnel, civique et moral (!), de prononcer sa DISSOLUTION.

 

«La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ». Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple - Article 2

 

«Le Président de la République peut, après consultation du Premier ministre et des présidents des assemblées, prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale» - Article 12

 

Tout autre tergiversation ou magouille pseudo démocratique n'est qu'artifices de causeurs et de faussaires, denrée périssable et frelatée destinée à nourrir le gosier nauséabond des journaleux et autres experts des "20h" des infaux !

 

 

 

MONTAGE DRAPEAUX.jpg


12/01/2019
0 Poster un commentaire

L'AN 2 des Gilets Jaunes

UN NOUVEL ÉLAN

qui embarrasserait le macronisme

et ses collabos ! 

 

 

 

 

 

Contester et se rebeller contre l'illégitimité du pouvoir en place et ses lois scélérates peut se faire dans la légalité (préambule de la Constitution).

 

Un pouvoir sur la défensive réprime facilement et violemment si les manif' de toute sorte sont illégales. Dès lors qu'il y a le cadre juridique et règlementaire, le pouvoir se trouve démuni contre la contestation qu'il ne peut plus réprimer sous peine d'être montré du doigt par la "communauté internationale". De plus, si une manif' est déclarée et autorisée, toute entrave au droit fondamental d'expression peut faire l'objet de plaintes en bonne et due forme (une simple lettre en recommandé avec accusé de réception sur papier libre adressée au Procureur de la République): si celle-ci, motivée, circonstanciée, est classée "sans suite", alors on peut étaler sur la place publique le caractère partial et anti-constitutionnel des pratiques judiciaires.

 

 

Déclarer et encadrer sérieusement les manif' est une arme redoutable contre le pouvoir et coupe l'herbe sous les pieds des médias collabo qui dénigrent les contestataires.

 

 

Le Mouvement jaune doit s'enclencher, je crois, sur cette nouvelle phase: les manif' régionales ou locales déclarées et hebdomadaires accompagnées d'une com' bien orchestrée et d'une "plate-forme" de revendications précises mais intransigeantes à "maxima" et non "à minima". L'esprit GJ n'est pas l'esprit syndicaliste: c'est l'esprit du sans-culotte ou du chouan de Vendée ou du Communard de 1870 (eh oui, des courants pourtant très opposés!) qui s'oppose bec et ongles à ce qui lui paraît inacceptable!

 

 

D'autres types de "manif' " non répréhensibles et particulièrement efficaces peuvent être encouragées et qui seraient autant de gestes civiques responsables et significatifs, régulière, à date fixe et sur 24 heures à l'échelle nationale:

- Déserter les grandes surfaces au jour fixé en n'achetant que chez les petits commerçants de proximité (contestation de la société du profit, des multinationales, des valeurs boursières).

- Acheter les fruits-primeurs, quand c'est possible, uniquement aux paysans en vente directe ou sur les marchés (soutien à la paysannerie, à la vérité des prix, à la qualité des produits: manger moins mais mieux).

-  Ne pas aller au cinéma ni au restaurant ni dans les discothèques.

- Ne pas regarder les chaînes "à pub" y compris les chaînes publiques durant toute une journée.

-  Ne pas acheter de quotidiens ou autre presse écrite dites "d'info" (infaux).

-  Pas d'achat de carburant.

-  Rouler à 80 pour ne pas engraisser les radars!

- Retirer des espèces au maximum de ses disponibilités pour paniquer les banques.

 

...cette liste n'est pas exhaustive!

 

PAYS TORDU.jpg

 

 

 

 

 

 


11/01/2019
0 Poster un commentaire

L'ultra-violence du gouvernement macroniste

LE POUVOIR AUTORITAIRE ET LIBERTICIDE NOUS BASSINE
avec "l'ultra-violence" des GJ !

 

 

Ben voyons!

 

Des vieilles gens, des "citoyens", femmes et jeunes gens, matraqués, gazés, mutilés, amputés, tirés comme des lapins avec des projectiles dangereux, tabassés à terre à coups de pieds, tirés par les cheveux, autant "d'images" que nos pseudo-protecteurs de la "République" ne jugent pas "ultra-violentes".

 

Un boxeur face à des fonctionnaires anti-émeutes, une porte enfoncée, deux voitures saccagées dans une cour de ministère, voilà qui est qualifié d'ultra-violence et "justifie" de NOUVELLES lois "plus" répressives...

 

...

 

Bien vite oubliés les milliers de voitures régulièrement incendiées dans les villes (et même, désormais, dans nos campagnes), les devantures détruites, pillées, les pompiers quotidiennement canardés, les SAMU lapidés, les policiers voués à être brûlés vifs dans leurs véhicules - j'en passe et pas des moins pires! Et si déjà on appliquait les lois existantes pour rétablir le "droit" et faire cesser la violence, la vraie, la pérenne, ... dans les cités?

 

 

Le Gilet Jaune? Bouc émissaire de tous les maux actuels?

 

La république en danger?

 

 

Une telle avalanche d'anti-vérités et de manipulations éhontées de la réalité est LA MARQUE (jaune) d'une authentique dictature!

 

 

 

La France est, DE FAIT, la Roumanie

de Ceausescu en 1989

 

 

 

La révolution roumaine a été déclenchée par les dépenses dispendieuses du pouvoir pour lui-même et la pauvreté d'un petit peuple qui avait du mal à FINIR SES MOIS. Ses "apparatchik" (membres de l'appareil d'État) jouissaient sans vergogne de nombreux avantages qui leur étaient réservés.

 

Le Président Ceausescu concentrait TOUS les pouvoirs, usant et abusant des richesses du pays au détriment de la population, se plaisant dans des résidences luxueuses entouré d'une cour de godillots carriéristes et richement payés, décidant de tout en despote absolu, grand maître des médias imprimés ou audiovisuels, tous dévoués à "sa" personne...

 

Ceausescu, qui ne se prenait pas pour Jupiter, se croyait cependant dieu et se revendiquait comme le sauveur de la Nation...

 

CQFD

 

 


08/01/2019
0 Poster un commentaire

Les Gilets jaunes ? Un mouvement populaire, authentique et "pur" !

 

PRINTEMPS.jpg

 

 

Que d'agitations chez les êtres, que de discussions explosives et inutiles aux repas de familles, que de gestes déplacés, malveillants, provocants, ici ou ailleurs, que j'ai appris à ignorer, à éviter, à fuir...

 

Que de faux amis qui vous trahissent sans préavis, que de fausses bonnes causes qui vous sucent votre altruisme et abusent de votre énergie.

 

LA VRAIE VIE,

 

c'est le contentement des choses simples, sûres, pérennes: la nature dans tous ses états avec laquelle je m'efforce de communier quand cela m'est possible, l'effort sain et non quantifié par quelque étalon de valeur arbitraire fixé par des théoriciens de l'exploit, un détachement du superflu, de l'inutile, du m'as-tu-vu, des choses compliquées fabriquées par des inventeurs de l'excellence...

 

La société trop alambiquée, trop organisée, trop règlementée, trop dénaturée, est un carcan au bonheur des individus. Cette quiétude individuelle n'empêche pas d'avoir conscience du monde et des évènements sociétaux. Être un homme libre et intact n'empêche pas l'action sur le terrain du collectif - mais cela va de pair avec toutes les utopies.

 

Chassez le naturel, il revient au galop!

 

C'est cette aspiration au naturel, au fondamental de la gent humaine, qui nourrit l'envie de "changer les choses", pour soi et pour notre famille d'abord -, à moins d'être un misanthrope déterminé à s'exiler dans un ermitage.

 

2019 ? Qu'en penser ?

 

Ce que j'appelle de mes vœux, c'est la consolidation de ce vaste mouvement populaire, authentique et "pur", sans précédent dans l'histoire de France, et l'éclosion d'une force irrésistible, issue de ces êtres de chair et de sang que des siècles d'oppression politique de toute obédience ont pressurés impunément par cupidité et égoïsme matérialiste, par goût immodéré du pouvoir et des honneurs - du pouvoir et du déshonneur.

 

Le bonheur ? cela ne se décrète pas !

 

Il est un état inaliénable que chacun se doit de préserver, de défendre, de nourrir.

 

Bonheur à tous les étages !


Bonheur à tous les âges !


N'attendons pas qu'on nous le donne : prenons-le et partageons le !


02/01/2019
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser