la-france-voit-jaune

la-france-voit-jaune

Débat-tati-débat-tata

C'est au Palais Bourbon

que l'on doit débattre

avec une députation à la proportionnelle intégrale

et après dissolution

 

Pourquoi je refuse de me compromettre à ce "dîner de con" (merci Francis):

 

Si je reçois (?)* la lettre présidentielle (!), soit je la retourne à l'expéditeur illico, soit je la jette au panier sans l'ouvrir et en cinq morceaux (un quinquennat brisé).

 

RETOUR A L ENVOYEUR.jpg

 

Ne pas donner suite au faux "débat", c'est faire acte de résistance et de cohérence. On ne débat pas avec un dictateur.

 

Réclamer sans cesse et sans faillir la dissolution de l'Assemblée Nationale, cela embête le pouvoir car ça correspond à des précédents historiques emblématiques que le locataire du Château refuse de réitérer - par volonté de conserver un pouvoir totalitaire qui lui a été octroyé, de fait, par des forces occultes liées à la finance et aux médias.

 

Le mal élu Emmanuel Macron (moins de 25% du corps électoral), choisi par 1 électeur sur 4 par défaut, n'a pas été élu pour "son" programme. Le prétendre est un mensonge, une hypocrisie, un affront au peuple français. LaRem, majorité de pacotille, n'a pas été élue, elle aussi, pour "son" programme. Les électeurs ont rejeté les partis politiques traditionnels, fait barrage à la Marine Nationale.

 

Tout le monde le sait... sauf les députés LaREM!

 

Après une cascade de lois anti-peuple, anti-sociales, liberticides, coercitives, de décisions de sape de la nation, de sa culture, de ses racines, de sa souveraineté, de ses traditions, de ses campagnes, de sa paysannerie, de ses services publics, de sa santé, de sa police, de sa Justice, et aussi de son économie car la France est bradée aux financiers et actionnaires, le mal élu Macron a aggravé la situation de la France en la poussant sur la pente du "sous-développement" (avec bien des analogies avec les pays du monde les plus démunis: misère, gens à la rue, impossibilités réelles de se soigner, appauvrissement pérenne des classes dites "moyennes", privatisation des services publics, dégradation et disparition de ceux-ci dans les zones non urbaines, conflits d'intérêts des individus au pouvoir, abus des deniers publics, asservissement des forces de l'ordre, de la police, de la justice, absence ou disparition d'hôpitaux, de maternités, de lignes de chemins de fer, etc.).

 

Le pays France, à cause de 40 années de "5ème république" dévoyée, est devenu, DE FAIT, un pays en voie de sous-développement (liste plus haut non exhaustive).

 

Refuser de dissoudre l'A.N. revient à reconnaître que les députés ne représentent pas le peuple.

 

Rabâcher "Macron démission!" est vain (et même ridicule).

 

Hurler "Assemblée, dissolution!" a une base constitutionnelle et fait écho à une légitime revendication de la majorité du peuple de France.

 

 

* Au moment où je rédige cet article, je ne l'ai pas encore reçue



18/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres