la-france-voit-jaune

la-france-voit-jaune

Pour l’abolition des privilèges liées aux fonctions électives

Pour l’abolition des privilèges liées aux fonctions électives

 

 

Nous, peuple de France, travailleurs salariés, entrepreneurs indépendants, professionnels libéraux, agriculteurs, fonctionnaires de l’Etat ou des collectivités territoriales, retraités, chômeurs,

 

Déclarons injustes, illégitimes, contraires à la devise

« Liberté, égalité, fraternité », et sources de spoliation du peuple,

 

Les privilèges susmentionnés accordés abusivement et entérinés par l’usage,

aux individus élus par la Nation pour assurer le fonctionnement normal de l’Etat,

 

 Ces privilèges, outre leur nature contraire à la devise nationale, ne reposent sur aucune justification réelle et la nécessité de leur existence est démentie par le statut des fonctions éligibles tel qu’exercé dans des nations dites démocratiques où les individus mandatés par le peuple ne bénéficient d’aucuns avantages spécifiques ou de prestige,

 

Nous, peuple de France, salariés payés au SMIC ou avec des rémunération confortables, paysans besogneux ayant des difficultés à vivre de nos terres,

professionnels indépendants criblés de charges dues aux taxes et cotisations multiples,

propriétaires de maisons ou d’appartements modestes lourdement taxés,

locataires confrontés aux augmentations de loyers, du coût du chauffage, y compris dans le parc immobilier dit « HLM » ou logements sociaux,

 

Nous, retraités ayant cotisé notre « vie active » durant, ayant pour certains « servi sous les drapeaux », ayant travaillé dur pour élever et éduquer nos enfants, l’actuelle jeunesse de France,

 

Nous, retraités, époux ou épouses veufs, bénéficiaires d’une pension modeste,

et d’une pension dite « de réversion » que nous jugeons inaliénable,

 

Nous, étudiants issus de familles modestes, confrontés aux difficultés de logement dans nos villes universitaires, au coût des fournitures utiles à nos études, au coût de la nourriture et des restaurants universitaires,

 

  Nous, policiers, gendarmes, militaires, confrontés aux restrictions budgétaires concernant le quotidien de notre existence,

 

Réclamons d’une seule voix,

la suppression totale et définitive de tous les privilèges iniques rattachés aux fonctions électives acquises par des élections nationales, régionales, départementales tels que :

 

- indemnités complémentaires au titre de fonctions spécifiques rattachées à la fonction principale, voitures de fonction, chauffeurs, domestiques, gratuité des transports, exonération fiscales de toutes sortes, retraites liées aux fonctions électives avec effet rétroactif total pour tous les anciens élus depuis 1958, la suppression de la gratuité totale et systématique de logement aux chef de l’Etat, ministres, hauts fonctionnaires, avec réaffectation des « palais de la République » y compris l’Elysée à des services administratifs ou publics adaptés, avec relogement facultatif des gens de pouvoir élus dans des habitats non luxueux, avec prise en charge partielle et contrôlée des frais liés aux dépenses quotidiennes, telles que factures d’électricité, de téléphone, de chauffage ou d'entretien d'usage, la suppression de tous les services de prestige et leur personnel, tels qu’huissiers en habit, cuisiniers, serveurs, coiffeurs, maquilleuses, porteurs de parapluie ou ouvreurs de portières, ces fonctions n’étant maintenues que pour des évènements exceptionnels et de représentation nationale justifiées par l’intérêt public.

 

 

Une pétition est en ligne sur ce lien



30/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour